Le chroniqueur François Morel nous a dédié un très beau billet sur Franceinter en l’honneur de Boris Vian et de son oeuvre. 

 

“Quand on est mort, c’est pour la vie. Sauf quand on est poète. Cette année, on fête les 100 ans de Boris Vian”. 

 

 réécouter ici : https://urlz.fr/bFgf 

 

Parti trop tôt, mais pourtant toujours vivant. Boris Vian a laissé beaucoup de ses oeuvres derrière lui.

 

Et notamment une partie d’un roman policier jamais achevé de son vivant. Il aura écrit le synopsis et les quatre premiers chapitres mais ne l’aura jamais fini. Ce sont six membres de l’OULIPO qui se sont chargés de le terminer. Ce roman inédit est sorti aux Editions Fayard sous le titre de On n’y échappe pas.

 

 

 

Une séance de lecture/rencontre sera notamment organisée avec la participation d’Hervé  Le Tellier le 3 février à la Pension Thénardier (19 rue Girard, 93100 Montreuil). Rendez-vous pour une lecture d’extraits d’ “On n’y échappe pas” par Aurélia Hannagan, Isabelle Mestre et Christophe Mileschi . Les comédiens liront également d’autres textes de Boris Vian, le tout agrémenté, sous réserve, de zizique vianesque ! 

 

actualités liées

Pas d'articles relatifs

© 2020 Boris Vian

Design : Kévin Faroux / Réalisation : Aurora

X