En 2020 nous fêtons deux centenaires : celui de Boris Vian et celui de son complice Claude Abadie qui a soufflé ses 100 bougies jeudi 16 janvier ! 

 

À cette occasion, le tentet de Claude lui a rendu hommage dimanche 19 janvier en sa présence pour un concert au Colombier, à Ville-d’Avray

 

Nous rentrons, la salle est pleine, quelques notes de musique parviennent à nos oreilles, le concert va bientôt commencer ! Le rideau se lève et un tonnerre d’applaudissement accueille Claude Abadie et ses musiciens. Des enfants se lèvent et entament en choeur La java des bombes atomiques de Boris Vian. 

Claude Abadie nous présente ensuite les membres de son tentet un à un et entame Monky Business en hommage à Thelonious Monk, une figure à l’honneur au programme de la journée. Boris Vian l’appréciait hautement également. 

Les musiques s’enchainent. Impossible pour monsieur Abadie de commencer un morceau sans nous avoir expliqué l’histoire de celui-ci. C’est ainsi que nous apprenons qu’il existe une composition musicale récurrente en jazz : la forme A, A, B, A. Et c’est notamment celle de ‘Round Midnight qu’il joue par la suite avec son groupe. On apprend aussi qu’une tradition s’est créée avec ses musiciens et que le 15 novembre de chaque année, ils dégustent ensemble du Beaujolais nouveau. Ainsi, Paul Vernon a composé le morceau Viv’ment l’15 novembre ! Les anecdotes ne manquent pas. Il nous parle de Nellie, la femme de Thelonious  Monk et de Pannonica, la baronne de Koenigswarter, qui a hébergé des musiciens comme Charlie Parker, Nellie et Thelonious Monk chez elle. 

 

Claude Abadie entame chacun des morceaux par un distinct 1, 2, 3…1, 2, 3, 4 ! avant que le jazz inonde la pièce. Les regards entre les membres sur scène sont complices et respectueux. Le public ne peut résister aux mélodies entraînantes qui émanent des instruments. Certains frappent le sol avec leur pied pour marquer le rythme. 

Après le concert, une surprise attend Abadie dans le patio. En plus d’un gâteau à l’image de ses 100 ans, l’ancien maire, Denis Badré, lui remet une médaille au nom de la ville. Il remet également une médaille au nom de Ville-d’Avray à Boris Vian et la confie à Nicole Bertolt. Ainsi, le duo Abadie/Vian est célébré. 

 

 

C’est une journée qui restera gravée dans nos mémoires.

 

Vive le jazz ! 

 

Merci à Claude Abadie, à son tentet, à Ville-d’Avray, à la maire Aline de Marcillac, à l’ancien maire Denis Badré, au président de l’association Boris Vian à Ville d’Avray : Roger Levy, à Serge Forté, à Elisabeth Franck de Préaumont, adjointe au maire, et à toutes les personnes ayant contribué à ce très bel événement hommage. 

actualités liées

Pas d'articles relatifs

© 2020 Boris Vian

Design : Kévin Faroux / Réalisation : Aurora

X