Quand il n’y en a plus, il y en a encore…

Boris Vian n’a pas terminé l’un de ses romans. Il a laissé derrière lui un synopsis et quatre chapitres d’une histoire sullivanesque. À l’occasion du centenaire, six membres de l’OuLiPo (Marcel Bénabou, Eduardo Berti, Jacques Jouet, Hervé Le Tellier, Clémentine Mélois et Olivier Salon) se sont chargés d’écrire la suite de l’histoire. Une fois les pages blanches  noircies, cela a donné naissance à On n’y échappe pas, un roman noir et inédit, dont le titre vient de Boris Vian lui-même.

Sa femme Ursula a toujours eu l’intention de faire quelque chose de ce manuscrit inachevé, le moment est venu. 

Ce projet est coordonné par Marcel Bénabou (secrétaire provisoirement définitif de l’Oulipo), Sophie Hogg-Grandjean (éditrice chez Fayard) , Nicole Bertolt, (mandataire pour l’oeuvre et directrice du patrimoine) et la Cohérie Boris Vian.

À retrouver aux Editions Fayard à partir du 15 janvier ! 

actualités liées

Pas d'articles relatifs

© 2019 Boris Vian

Design : Kévin Faroux / Réalisation : Aurora

X